En fin de journée, tous les jours, je propose à mes élèves des ateliers de 20 à 30min. Parfois nous n’en faisons qu’un seul mais j’essaie de faire 2 rotations par jour.
Parmi les ateliers, j’ai tenu à les faire travailler sur la production d’écrit. Un peu compliqué en autonomie, il faut beaucoup les guider. Mais en écoutant les histoires que ma fille écoute sur sa Fabrique à histoires de Lumni, j’ai eu une idée : pourquoi ne pas proposer la même chose en écriture ?
Et le tour était joué, les élèves sont guidés par les choix à faire complètement aléatoirement. Il y a donc une possibilité infini d’inventer des histoires pour eux !

Comment je l’utilise

Le but du jeu est simple. Pour chaque proposition (personnage principal, lieu, personnage rencontré et objet), l’élève lance un dé. Le chiffre indiqué par le dé détermine donc ce qui est imposé à l’élève. Ces éléments doivent impérativement apparaître dans son histoire. Quand tout a été choisi, il reporte sur sa fiche le tout puis commence à réfléchir au schéma narratif de son histoire. Cela lui permet de pouvoir continuer l’écriture de son histoire plus tard, lors d’une autre séance, en plus d’aider à structurer l’histoire. Ensuite, ils écrivent leur histoire sur le support d’écriture de la classe (une feuille de classeur chez moi).

Dès la première fois, les élèves ont adoré le principe. Ils ont tout de suite eu des idées pour alimenter leur histoire de départ sans avoir besoin de moi. Puisqu’ils sont à plusieurs sur un même atelier, ils s’aident aussi, certains ont du mal à se projeter. Ca marche très bien.

Pré-requis

Avant de leur proposer cet atelier, j’ai travaillé avec les élèves sur le schéma narratif en lecture (il y a d’ailleurs une super séquence chez Monecole) et nous avions déjà travaillé l’écriture sur des moments de vie type « Jogging d’écriture » (raconte la sortie fait tel jour, etc.).

On télécharge